Activités passées

La Fondation Universitaire organise régulièrement des activités pour les membres du Club. Dans la présente rubrique un bref rapport est donné de quelques activités passées.

 - (31 mar 2022 - 20:00)

Le jeudi 31 mars 2022 nous vous offrons un concert exclusif  avec Xiaolu Zang, demi-finaliste du Concours Reine Elisabeth de Piano 2021. Le concert est organisé par la Fondation Universitaire en collaboration avec le Dr Erik Loosen (Président ‘Vereniging Vlaamse Academici Brussel’ et membre de la Fondation Universitaire) et le Concours Reine Elisabeth. Le concert est suivi d'une réception.

Programme 

Bach-Busoni: Chaconne

Schubert: 4 Impromptus, Op.90 D.899

Janáček: Piano Sonata 1.X.1905 ‘from the Street’

Liszt: Hungarian Rhapsody No.2 

Biographie de Xiaolu Zang

Described as ‘An exceptionally modern, open, accessible musician with a fantastic combination of flawless technique, sense of nuance and brilliant stage presence’ (Ouest-France),‘Mind-blowing’ (La Libre Belgique), 21-years-old Xiaolu Zang emerges as one of the very noticeable pianists of his age and starts captivating audiences both in Europe and Asia.Xiaolu Zang has performed numerous concerts in China, Germany, Japan, Austria, France, Italy, Belgium, Spain, Portugal and Greece, and was invited to perform in music festivals including Fondazione Arena di Verona, University Foundation Brussels, ‘Hammerklavier’ Concert Series, Cultura Viva, International Summer Academy of Mozarteum Salzburg, Beijing International Music Festival, BNP Paribas Music Festival, ‘Piano à Mayenne’ Music Festival, Festival de Dracenuits, Poros International Piano Festival, Leipzig Mendelssohn Piano Festival. He performed with Niedersächsisches Staatsorchester Hannover, Fondazione Arena di Verona Orchestra, Orchestre Royal de Chambre de Wallonie, ‘Mihail Jora‘ Philharmonic Orchestra of Bacau and worked together with orchestral directors Frank Braley, Francesco Ommassini, Valtteri Rauhalammi, Florian Groß and Ovidiu Balan. He has performed in concert venues including Beijing National Centre of Performing Arts, Beijing Concert Hall, Shanghai Grand Theatre, Beijing Steinway Hall, Wiener Saal in Salzburg, Concert Hall of Leipzig Mendelssohn University, Teatro dell' Osservatorio Bologna, Theatre Poros, Sala Maffeiana, Brussels Centre for Italian Culture, Teatro Filarmonico Verona, Theatre Municipal Mayenne, Théâtre Scène Conventionnée de Laval. Xiaolu Zang was born in 1999. He started his professional study at Beijing Central Music Conservatory Middle School under Professor Ye Lin and has won first prizes in several major national competitions during his studies. In 2017 he was admitted in Hannover University of Music, Drama and Media with an excellent high grade of his audition, and continued his music studies under Arie Vardi. He has attended masterclasses by world-renowned musicians Andrea Bonatta, John O’Conor, Dang Thai Son, Vladimir Feltsman, Stefano Fiuzzi, Pavel Gililov, Bernd Goetzke, Klaus Hellwig, Alexander Korsantia, Jerome Lowenthal and Boris Petrushansky during his studies. He has performed as a chamber musician with award-winning flautist Yu Yuan. Xiaolu Zang has left strong impressions on worldwide stages of music competitions. He was the winner of Verona International Piano Competition, Mayenne International Piano Competition, a finalist of Busoni International Piano Competition, a Semi-finalist of Leeds International Piano Competition, Queen Elisabeth International Music Competition and Hamamatsu International Piano Competition, a prizewinner of Santa Cecília International Piano Competition, Ettlingen International Piano Competition and Singapore International Piano Competition. Xiaolu Zang is now living in Hanover, Germany. He is going to perform concerts and recitals in Italy, Germany, Belgium, Portugal, China and Japan in the season 2021/22. He will be a performing artist for the China Pavilion of Expo 2020 Dubai in January 2022.

 - (23 mar 2022 - 18:00)

En 2022 la Fondation Universitaire lance une nouvelle série de débats sous le titre « Speakers’ Corner » en collaboration avec Trans European Policy Studies Association” (TEPSA). Des orateurs britanniques (politiciens, diplomates, professeurs, entrepreneurs ,...) bénéficieront de cette tribune au cœur de L’Union européenne pour nous donner leurs points de vue sur les relations entre le Royaume Uni et UE et sur l’UE en général et d’en débattre avec nous.
La première activité a lieu le 23 mars 2022 à 18 h. avec comme sujet “WHAT THE PAST TELLS US ABOUT THE FUTURE: UK - EU RELATIONS”, avec les membres du panel Sir Stephen Wall, Dr Martin Westlake and Mr. Didier Seeuws et le modéarateur Mr Jim Cloos.
Comme l'activité se déroule en anglais, les informations ci-dessous sont données en anglais uniquement.

Presentation of the speakers and the moderator. 

 STEPHEN WALL was,for 35 years, a British diplomat. He worked closely for five British Foreign Secretaries and for three Prime Ministers. He took part in the negotiations of five European Treaties and was for five years the UK’s Permanent Representative to the EU. He was Prime Minister Tony Blair’s senior official adviser on EU matters. His latest book “Reluctant European, Britain and the European Union form 1945 to Brexit” was published by Oxford University Press in 2020

MARTIN WESTLAKE is Professor at the College of Europe (Bruges). He has spent over four decades studying European integration. He has worked in the Council of Ministers and the European Commission, with the European Parliament and from 2003-2013 in the European Economic and Social Committee, where he served as Secretary General, 2008-2013. His most recent publications include 'Slipping Loose: The UK's Long Drift Away from the European Union' and, as editor, 'Outside the EU: Options for Britain' (both Agenda Publishing, 2020)

DIDIER SEEUWS was until February 2021 the Head of the Task Force on the UK of the General Secretariat of the Council of the European union. He was nominated by the Secretary General immediately after the UK Brexit referendum in June 2016. In this capacity, he provided advice to the Secretary General and to the President of the European Council in all matters related to EU-UK relations and was in charge of coordinating the EU Member States' positions and developing the negotiating mandates of the Council and the guidelines of the European Council for negotiations with the United Kingdom. Mr Seeuws is presently Director-General  in the Council’s General Secretariat.

JIM CLOOS is presently Secretary General of TEPSA (Trans European Policy Studies Association). He retired in February 2021 as Director-General in the General Secretariat of the Council of the European Union, after a long European career in the Luxembourg Permanent Representation, Commission cabinets and the Council Secretariat.

He co-authored "National Leaders and the Making of Europe", an 'insiders’ history' of the European Council, John Harper, 2015, as well as "Le traité de Maastricht: genèse, analyse, commentaires."  (Bruylant 1993). He has published numerous articles on EU-related questions.

 - (22 mar 2022 - 17:30)

Nous donnons la parole aux chercheurs belges à travers leur publication. Dans ce cadre Kenneth Lasoen (UGent - UAntwerpen, Clingendael) vient parler de son livre "Geheim België. De geschiedenis van de inlichtingendiensten 1830-2020" le mardi 22 mars à 17:30.  - en dialogue Kenneth Lasoen (N) et Ir. Yvan De Mesmaeker, Secretary General, European Corporate Security Association (ECSA). Modérateur Sven Biscop, UGent et Egmontinstituut (https://www.egmontinstitute.be/

A propos de la conférence

Les services secrets belges sont aussi vieux que le pays lui-même et, après celui du Vatican, même le plus ancien service de renseignement au monde. Dans les coulisses, la Sécurité de l'État et son homologue militaire ont joué un rôle crucial dans les moments les plus marquants, les plus effrayants et les plus sombres de l'histoire belge, mais c'est surtout en raison de sa nature secrète que la reconnaissance n'a pas été au rendez-vous. Ce nouvel ouvrage de référence lève un coin du voile.

Geheim België dévoile pour la première fois l'histoire grave de deux services secrets au passé long et parfois controversé, de la campagne contre le « danger hollandais » dans les années 1830 à la lutte actuelle contre l'espionnage étranger et la terreur.

L'auteur Kenneth Lasoen, historien et actif dans l'enseignement des études du renseignement aux universités de Gand et d'Anvers, utilise des sources inédites, pénètre dans les couloirs du renseignement belge et jette un tout nouvel éclairage sur l'histoire politique du pays. Il raconte non seulement l'histoire, mais fait également le point sur la politique de sécurité actuelle et les défis du XXIe siècle. Depuis le 1er février 2022, Kenneth Lasoen travaille comme chercheur à Clingendael à La Haye.

Etant donné que le livre n'existe qu'en néerlandais, l'orateur parlera en néerlandais.

 - (17 mar 2022 - 10:30)

Suite à la causerie à la Fondation Universitaire du 8 mars sur Mithra et Cumont, nous avons organisé une journée exclusive au Musée royal de Mariemont, avec visites à l'exposition "LE MYSTÈRE MITHRA. PLONGÉE AU COEUR D’UN CULTE ROMAIN", à la réserve précieuse et aux collections gréco-romaines, avec le directeur Richard Veymiers et les responsables respectifs. Visites en français. Lunch à la brasserie du domaine.

- arrivée au musée vers 10h
-10h30 -12h30 : visite guidée de l’exposition Mithra en deux groupes avec Richard Veymiers, directeur et Nicolas Amoroso
-12h30 -14h30 : repas à la brasserie 'La Terrasse de Mariemont'
-14h30 -15h30 : 1 groupe découverte de la Réserve précieuse avec Bertrand Federinov - 1 groupe découverte des collections gréco-romaines et de la nouvelle présentation des fresques de Boscoreale avec Nicolas Amoroso
-15h30 -16h30 : groupes inversés

Plus d'information sur l'exposition Le mystère Mithra.
En suivant les traces du dieu Mithra, le Musée royal de Mariemont vous plonge dans l’un des cultes les plus mystérieux de l’Antiquité romaine !

Originaire de Perse, mais réinventé par les Romains, Mithra rencontra un succès fulgurant d’un bout à l’autre de l’Empire romain, entre les 1er et 4e siècles de notre ère. Au coeur de sanctuaires souterrains, il attira des milliers d’adeptes pratiquant leurs rituels au sein de communautés discrètes. Cette exposition vous invite à découvrir ce culte énigmatique et à tenter de percer Le Mystère Mithra
 
Pourquoi ce culte était-il organisé à l’abri des regards ? Pourquoi a-t-il connu un si grand succès jusqu’à apparaître en rival du Christ ? Pour répondre à de telles questions, l’exposition mettra en scène des monuments spectaculaires, mais aussi des trouvailles récentes dévoilées pour la première fois au public. Seront ainsi présentées plus d’une centaine d’oeuvres issues de collections publiques et privées se rattachant à plus d’une quinzaine de pays européens. En partenariat avec le Musée Saint-Raymond de Toulouse et le Musée Archéologique de Francfort, le Musée royal de Mariemont a élaboré autour de cette exposition un vaste programme culturel qui bénéficie du soutien de la Commission européenne.
 
Méconnue du grand public, la fabuleuse histoire de Mithra fait écho à des sujets de société très actuels, comme la circulation des biens, des idées et des personnes, les rapports de genre ou la cohabitation des cultes. Une exposition sur Mithra prend tout son sens à Mariemont, dont la collection d’antiquités doit tant au savant belge Franz Cumont, éminent spécialiste de l’Orient ancien et ami sincère de Raoul Warocqué, le fondateur du Musée.
 
Véritable voyage dans le temps, l’exposition entraînera le visiteur du tréfonds des antres mithriaques jusqu’aux galeries d’art contemporains, en passant par de précieux ouvrages de la Renaissance et du Siècle des Lumières. Faisant la part belle aux nouvelles technologies, la scénographie plongera le public dans un véritable parcours initiatique l’amenant jusqu’à un sanctuaire grandeur nature spécialement construit.
 
Le Mystère Mithra propose ainsi une expérience unique, immersive et participative qui redonne vie à un culte insolite, assurément l’un des plus originaux que le monde antique ait connu !
 - (15 mar 2022 - 18:00)
15 mars 2022 à 18 h. : Dans le cadre des activités organisées par la Fondation Universitaire au cours desquelles les membres parlent d'un livre récemment paru sur leur expertise scientifique, une causerie avec Jean-Jacques Degroof sur son livre  From the Basement to the Dome. How MIT’s Unique Culture Created a Thriving Entrepreneurial Community (MIT Press, 2021), avec une introduction par le professeur Sophie Manigart, UGent et  Vlerick Business School. En raison du sujet, l'activité se déroula en anglais. Les questions peuvaient aussi être posées en F et en N. Causerie suivie d'une réception dînatoire.

Le livre

MIT is world-famous as a launching pad for entrepreneurs. MIT alumni have founded at least 30,000 active companies, employing an estimated 4.6 million people, with revenues of approximately $1.9 trillion. In the 2010s, twenty to thirty ventures were spun off each year to commercialize technologies developed in MIT labs (with intellectual property licensed by MIT to these companies); in the same decade, MIT graduates started an estimated 100 firms per year. How has MIT become such a hotbed of entrepreneurship? In From the Basement to the Dome, Jean-Jacques Degroof describes how MIT's problem-solving ethos, multidisciplinary approach, and experimental mindset nurture entrepreneurship. 

Degroof explains that, at first, the culture of entrepreneurship sprang from such extracurricular activities as forums, clubs, and competitions. Eventually, the Institute formally supported these activities, offering courses in entrepreneurship. Degroof describes why entrepreneurship is so uniquely aligned with MIT's culture: a history of bottom-up decision-making, a tradition of academic excellence, a keen interest in problem-solving, a belief in experimentation, and a tolerance for failure on the way to success. Entrepreneurship is the logical outcome of MIT's motto, Mens et Manus (mind and hand) ), translating theories and scientific discoveries into products and businesses—many of which have the goal of solving some of the world's most pressing problems. Degroof maps MIT's current entrepreneurial ecosystem of students, faculty, and researchers; considers the effectiveness of teaching entrepreneurship; and outlines ways that the MIT story could inspire conversations in other institutions about promoting entrepreneurship.

L'auteur

Jean-Jacques Degroof earned degrees from the Catholic University of Louvain (UCLouvain) and later an MSc and PhD degree from the MIT Sloan School of Management. He started his career in the financial services industry in Belgium and then transitioned into academia at the MIT Industrial Performance Center and at the Massavar-Rahmani Center for Business and Government of Harvard University.  

While conducting research on the commercialization of academic research, Jean-Jacques facilitated the launch of technology startups both in the US and in Europe, which initiated twenty-five years ago a new phase in his career in venture investment. His portfolio has included several companies now quoted on stock-exchanges and others acquired by larger corporations.

Throughout Jean-Jacques’ entire career, philanthropy has been a focal point of engagement with a focus in the areas of entrepreneurial education and aging.

Jean-Jacques is the author of From the Basement to the Dome. How MIT’s Unique Culture Created a Thriving Entrepreneurial Community (MIT Press, 2021).

Introduction

Sophie Manigart obtained her Master in electronic engineering and Ph.D. in management at Ghent University. She is full professor at Ghent University and at the Vlerick Business School, where she serves as Faculty Dean. She was/is a guest professor at Wharton Business School (University of Pennsylvania), London Business School, IE Business School (Madrid) and ESMT Berlin.

Her research focuses on the financing of entrepreneurial enterprises, as well from the demand perspective as from the supplier perspective. In particular she studies the interactions between business angels, venture capital investors and entrepreneurs. She is associate editor of Entrepreneurship Theory and Practice, and editor of special issues on entrepreneurial finance-related topics in the Journal of Banking and Finance, Entrepreneurship Theory and Practice and Small Business Economics. She published in journals like Academy of Management Journal, Journal of Business Venturing, Entrepreneurship Theory and Practice, Journal of Banking and Finance and others.

 

,
 - (8 mar 2022 - 17:00)

Dans le cadre où nous donnons la parole à nos membres, nous avons organisé une causerie "Mithra, Franz Cumont et le regard sur l'Orient" avec le prof. Danny Praet (UGent) (N) et "Le Mystère Mithra. Plongée au cœur d’un culte romain" avec M. Richard Veymiers (F), Directeur du Domaine et Musée royal de Mariemont le 8 mars 2022 à 17 h à la Fondation Universitaire. Après l'échange de points de vues, il y avait une collation.

Information sur la causerie

Richard Veymiers, Directeur du Domaine et Musée royal de Mariemont : À la découverte du culte romain de Mithra. Valorisation d’un patrimoine européen
Quiconque se passionne pour la Rome antique et la richesse de son paysage religieux croise à un moment donné la route de Mithra : un dieu qui semble se démarquer de tous les autres, et dont le nom éveille tout un imaginaire touchant à l’Orient, aux légions romaines, et aux cultes à mystères concurrents du christianisme naissant. Directement issue des travaux des siècles derniers, et en particulier de ceux de l’historien belge Franz Cumont, cette image toujours prégnante est progressivement revue à la faveur de nouvelles découvertes archéologiques qui permettent une appréhension plus fine du monde religieux antique. Mithra et son culte se révèlent désormais sous un nouveau jour et c’est ce que l’exposition « Le Mystère Mithra. Plongée au cœur d’un culte romain » se propose de transmettre et de valoriser auprès de publics variés à partir d’un noyau d’œuvres venues des quatre coins de l’Europe.

Prof. dr. Danny Praet, UGent : Mithra, Franz Cumont et le regard sur l'Orient / Mithra, Franz Cumont en de blik op de Oriënt
En 2022, le monde scientifique commémorera le professeur gantois Franz Cumont (1868-1947) décédé il y a 75 ans. Cumont était le grand spécialiste des représentations de l'au-delà à l'époque romaine et des cultes mystérieux orientaux comme le culte du Mithra persan. Cumont a beaucoup voyagé au Proche-Orient et a fait des fouilles en Syrie. Il a effectué de nombreux achats pour les musées de Bruxelles et de Mariemont, où une exposition sur Mithra est présentée depuis novembre 2021. Il fut l'un des fondateurs de l'Academia Belgica à Rome et ses archives à Gand et à Rome (lettres, photos,...) sont des documents précieux pour l'histoire des sciences. La Bibliotheca Cumontiana est un projet international de réédition de ses œuvres rassemblées et ses archives sont également importantes pour les expositions à Gand et à Rome sur sa vie et son œuvre. A Gand, l'exposition sur Cumont "Licht uit het Oosten / licht op het Oosten"débutera en juin 2022. Cumont était progressiste dans son appréciation positive de l'Orient, mais sa vision scientifique occidentale de l'Orient comme "mystérieuse" était également influencée par le colonialisme. Ses études comparatives de Mithra et du christianisme ont mis Cumont en conflit avec le gouvernement catholique. Il quitte la Belgique en 1913 et vit alternativement à Paris et à Rome. Son œuvre reste importante pour l'émancipation des études religieuses, et pour l'histoire des interactions culturelles entre Antiquité et Modernité, entre Orient et Occident.

,
 - (24 fév 2022 - 17:00)

Conférence (FR/NL) autour du thème « Big Bang » avec comme titre : « Monseigneur Georges Lemaitre: un univers de 13 milliards d’années en héritage centenaire",  suivie d’un cocktail dînatoire.  Les deux experts invités sont le Prof Jan Govaerts (UCLouvain) (F) et Dr Jozef Ongena (ERM-KMS) (N).

Modérateur : Dr Ir Georges Van Goethem (Royal Academy for Overseas Sciences of Belgium (ARSOM –KAOW), Chargé de conférences dans différentes universités belges et françaises).

Le point de départ de cet évènement FU-US est un livre publié en 2019 par Jan Govaerts qui fait autorité dans la communauté scientifique internationale et qui a trait à un très grand scientifique belge : « Learning the Physics of Einstein with Georges Lemaître - Before the Big Bang Theory ».

Cette soirée thématique est en quelque sorte la suite de celle qui avait été organisée à la FU avec Prof François Englert (ULB) peu après qu’il ait reçu le prix Nobel de physique (octobre 2013), conjointement avec le Britannique Peter Higgs, pour ses travaux sur le mécanisme de Brout-Englert-Higgs, un élément clé du « modèle standard » de la physique des particules. 

Remise du Prix Francqui 1934 à Georges Lemaitre à la Fondation Universitaire. Cliquez sur ce lien.

Pour la présentation de Jan Govaerts: suivez ce lien.

Résumé

L’audacieuse hypothèse présentée par Georges Lemaître (1894-1966) dans la revue Nature en mai 1931 suppose« que toute la matière présente dans l’univers physique provient de la pulvérisation de l’atome primitif ». Ce jeune cosmologiste, chanoine belge, féru de la relativité générale et bien au fait de la nouvelle mécanique quantique, bouleverse avec audace le paysage fixiste de son époque. C’est la naissance du “big bang”, terme inventé par Fred Hoyle (1915-2001). Le “big bang” demeure la théorie qui rend compte le plus complètement des propriétés de l’Univers tel qu'observé aujourd’hui et de son évolution depuis le commencement de son expansion, il y a quelques 13,8 milliards d'années. Ce succès à la base de la cosmologie physique moderne, n’empêche pas l’exploration d’une origine de l’Univers sans « bang ». Telle par exemple la proposition du physicien théoricien sud-africain Neil Turok (docteur honoris causa de l'UClouvain en 2019) d’un modèle d’univers cyclique pour lequel il prédit des caractéristiques différentes de celles du “big bang” classique.

Plus d'information :
Plus d'information sur la vie de Lemaitre :  https://www.belgianphysicalsociety.be/page/72
L'inauguration de la site histroique EPS à Leuven en 2019 : https://www.belgianphysicalsociety.be/page/34
Pour la vidéo de l'expérience de Galilée, suivez ce lien.

Bio - Jan Govaerts

Prof Jan Govaerts (UCLouvain, Faculté des sciences, Ecole de physique, Institut de recherche en mathématique et physique, Centre for Cosmology, Particle Physics and Phenomenology)

Le Professeur Jan Govaerts est professeur ordinaire et chercheur à l'UCLouvain, Doyen honoraire de la Faculté des sciences.

Fellow Elect du Institute of Physics (UK), Fellow du Stellenbosch Institute for Advanced Study (Afrique du Sud), membre du International Scientific Advisory Committee du National Institute for Theoretical and Computational Sciences (Afrique du Sud), Associate Faculty du African Institute for Mathematical Sciences (AIMS), depuis la fin des années 1990 il est actif dans divers projets au Bénin et en République Démocratique du Congo.

En 2019 Jan Govaerts a dirigé l'édition en anglais du mémoire en français “La Physique d’Einstein”, rédigé par le jeune Georges Lemaître en 1922, six ans seulement après la publication de la théorie de la Relativité Générale d'Albert Einstein. Cette traduction parue fin 2019, est accompagnée de commentaires qui illustrent la démarche intellectuelle et la pédagogie remarquable de Lemaître : ce livre est très intéressant pour les chercheurs d’aujourd’hui en cosmologie et en physique des particules.

Bio - Jozef Ongena

Dr. Jozef Ongena is onderzoeksdirecteur bij het Laboratorium voor Plasmafysica van de Ecole Royale Militaire - Koninklijke Militaire School (LPP / ERM-KMS) in Brussel. Na zijn doctoraat bij UGent in 1985, begon Dr. Ongena bij LPP / ERM-KMS onder de toenmalige directeur Prof. P. Vandenplas, en sloot zich aan bij de samenwerking tussen LPP / ERM-KMS en het Institut für Plasmaphysik van het Forschungszentrum in Jülich (FZJ), Duitsland. Hij was actief betrokken bij onderzoeken in FZJ naar verhitting en opsluiting van de Tokamak EXperiment for Technology Oriented Research (TEXTOR, 1983 - 2013).

In 1999 begon hij een langdurige opdracht bij JET als Task Force Leader voor de ontwikkeling van verwarmingstechnieken. Hij is nu projectleider voor de ontwikkeling van het ICRH-systeem (Ion Cyclotron Range of Frequency) voor de stellarator W7-X (Greifswald).

In Juni 2018 ontving hij de Landau-Spitzer Award voor de experimentele verificatie van een complex fenomeen in de plasmafysica. Hij is voorzitter van de Belgian Physical Society (BPS) (opgericht in 1929 bij de Universitaire Stichting), de Belgische tak van de European Physical Society (EPS).

Hij is ook een erkend expert op het gebied van energietransitie inclusief kernenergie (fissie en fusie).

,
 - (3 fév 2022 - 10:30)

Excursion avec visite de l'Arboretum de Kalmthout en hiver et le jardin "Hemelrijk" de la Famille De Belder.

Programme

10.30h : Visite guidée par Monsieur Abraham Rammeloo, Directeur de l’Arboretum

13h : Lunch au restaurant Kiekenhoeve, Moerkantsebaan 54, 2910 Essen

15h : Visite à Hemelrijk (Famille De Belder), guidée par Mme Claire Mennes

N/F en alternance

 - (19 Jan 2022 - 10:15)

Visite guidée du Département des Arts anciens et des Réserves des Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique à Bruxelles, en compagnie du conservateur Joost Vander Auwera, suivie d'un déjeuner à la Fondation Universitaire. Langue (F/N) en fonction des participants.

Les Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique à Bruxelles sont une institution scientifique fédérale belge.

Musées au pluriel, car ils comprennent non seulement le Musée d'art ancien et moderne de la Rue de la Régence, mais aussi les Musées Meunier, Wiertz et Magritte, tout comme la Maison Bruegel. La mission du musée est également multiple : acquérir des œuvres d'art historiquement pertinentes et dignes d'un musée, la conservation et la restauration des collections, leur étude scientifique et la divulgation de ce trésor artistique à un public large et inclusif à travers des expositions temporaires, des visites guidées et une offre diversifiée d'activités éducatives et culturelles.

Avec une collection d'environ 25 000 œuvres d'art (dont environ la moitié sont des œuvres sur papier qui ne sont pas exposées en permanence en raison des risques de dommages causés par la lumière), une tentative est faite pour offrir un aperçu représentatif de l'art dans nos régions, en particulier de la peinture, de la sculpture et du dessin, d’environ 1400 à l'art moderne qui a résisté à l'épreuve du temps.

L'Art ancien y est représenté avec des œuvres de maîtres célèbres tels que Rogier Van der Weyden, Jérôme Bosch, Pieter Bruegel l'Ancien, Rubens, Van Dyck et Jordaens.

Au cours de cette visite, les participants reçoivent une explication guidée par un expert dans les salles de cette riche propriété muséale ancienne. Sous la direction du conservateur Joost Vander Auwera, ils ont également un accès exclusif aux réserves d'art ancien et aux ateliers de restauration qui ne sont normalement pas ouverts au public. Ils découvrent ainsi les coulisses, du point de vue du professionnel de musée.

10h15 : accueil par l'entrée principale Rue du Musée 9 - Pass Corona et masque obligatoires dans tous les cas !

10h15-10h30 : vestiaire et remise des tickets d'entrée

13h00 : déjeuner à la FU

L'accompagnateur

Dr. MBA Joost Vander Auwera (born 24 January 1957) is a Belgian art historian and museum curator. He is an acknowledged expert on Seventeenth Century Flemish painting and the leading expert on the paintings of Jacob Jordaens, Abraham Janssens, and Sebastian Vrancx.

Vander Auwera was born in Bruges and graduated from Ghent University, where he received his M.A. and Ph.D after research and dissertations on the Flemish Baroque painters Sebastian Vrancx (1573-1647) and Abraham Janssen van Nuyssen (c.1571/75-1632). He also received an M.B.A. from the Vlerick Leuven Ghent Management School with an MA thesis on the make or buy decision as to logistic museum services. He was a teaching assistant of Prof. Dr. Ir.-Arch. Roger-A. d’Hulst and Prof. Dr. Claire Van Damme at Ghent University, Professor in Museology and Cultural Management at the same University, Professor for art history at the multidisciplinary Master post Master on Connoisseurship at VUB University and Visiting Professor for the Summer School on Arts of The Netherlands of Duke University (Durham, NC, USA).

Vander Auwera has authored some 75 publications on 17th Century Flemish painting and museum administration. With Dr. Sabine van Sprang, he curated the exhibition Rubens. A Genius at Work, 2007-8 at the Brussels museum. In 2012-3, he co-curated the first exhibition on Jacob Jordaens held in Brussels since 1928 and the first in Germany (it showed in both Brussels and the Museumslandschaft Hessen Kassel), Jordaens and the Antique. He was a contributing author to the Jordaens 1593-1678 exhibition catalogue, Petit Palais, Paris, in 2013.

He is a Vice-President and member of the Board of the International Committee on the History of Art (C.I.H.A. Paris-Rom).

He is Senior Curator at the Old Masters Department of the Royal Museums of Fine Arts of Belgium in Brussels and the Co-Founder and Project Leader of the international multidisciplinary Jordaens Van Dyck Panel Paintings Project, leading  a team of 15 scholars, belonging to 9 different nationalities.

 - (29 nov 2021 - 18:00)

Conférence avec l’écrivain Marc Roche sur Elisabeth II -"Elle ne voulait pas être reine" (F), animée par Madame Colette Braeckman, journaliste au "Soir", suivie d’une réception. 

L'auteur

Après avoir été correspondant du Monde à Londres pendant trois décennies, Marc Roche est aujourd’hui correspondant du Point, éditorialiste au Soir et commentateur à la BBC.   Il est l’auteur de plusieurs ouvrages dont La Dernière Reine, Elizabeth II, une vie un règne, Le Brexit va réussir et La banque, une enquête sur Goldman Sachs, ainsi que de deux documentaires financiers remarqués pour Arte.

Natif de Bruxelles,  l’auteur est diplômé d’économie de l’Université libre de Bruxelles, de relations internationales (John Hopkins University) et en journalisme (Columbia University).   

Le livre

« Mon champagne était un tantinet acide. Le tournedos plus que bien cuit avait souffert du retard du Président français. Ma crème brûlée était granuleuse » Ainsi Marc Roche décrit-il son dîner à Buckingham avec sa voisine de table : Elizabeth II.

C’est la femme la plus célèbre au monde. Devenue reine par accident, après la disparition prématurée de son père, elle a réussi à surmonter toutes les crises et même à préserver une monarchie apparemment archaïque dans une société moderne.  Au prix de concessions à l’air du temps ? Contrainte et forcée.

En fait, la souveraine, âgée de 95 ans, n’a jamais donné d’interview à la presse ! Même à ses plus proches collaborateurs, elle ne se livre jamais.

Son langage est codé : un « Etes-vous sûr ? » signifie un refus définitif. Un « En quoi cela peut-il aider ? » veut dire « Voilà une idée totalement saugrenue ». Le sourcil levé, une petite toux, les lèvres pincées, une légère hésitation, cette femme énigmatique susurre avec gravité son leitmotiv éternel, « I see. »

Ce document lève bon nombre de zones d’ombres sur une personnalité que l’auteur a eu la chance de rencontrer à bon nombre de reprises en tant que journaliste installé à Londres depuis plus de trois décennies, très bien introduit à la Cour d’Angleterre. Une biographie transgressive, sortant des sentiers battus, mais très informée et servie par une écriture romanesque.

Pages